COLORATION AVEC VS SANS AMMONIAQUE

L’ammoniaque, souvent jugé comme mauvais pour le cheveu, était pendant très longtemps un élément indispensable à la coloration. Fragilisant le cheveu de part son action chimique, cet actif n’est pas sans conséquences sur votre chevelure.
Aujourd’hui, la coloration sans ammoniaque a le vent en poupe. Cependant il est important de rappeler que le sans ammoniaque n’est pas synonyme de naturel, de bio ou encore de végétal.
Alors, quelle est la différence entre une coloration avec et sans ammoniaque ? Et laquelle privilégier ? Si vous êtes perdu entre toutes ces appellations de colorations, nous allons les décrypter dans cet article pour vous.

Qu’est-ce que l’ammoniaque ?

L’ammoniaque est un actif chimique qui ouvre les écailles des cheveux pour permettre la pénétration de la coloration. C’est donc un agent alcalin qui compose la base pigmentaire aux côtés d’un précurseur. Ce dernier est lui-même composé d’une base (PPD) et d’un coupleur (résorcine). Ainsi, lors d’une coloration d’oxydation, l’ammoniaque est couplée au peroxyde, au PPF ou au résorcinol. Bien qu’elle soit redoutablement efficace, la coloration avec ammoniaque n’est donc pas des plus naturelles. De plus, à force d’utilisation, ce type de coloration chimique peut endommager le cheveu et le rendre « rêche » et difficile à coiffer d’où l’importance d’utiliser régulièrement des soins dédiés aux cheveux colorés.

Fonctionnement d’une coloration d’oxydation

Il existe deux types de colorations d’oxydation : avec et sans ammoniaque. Dans le cas d’une coloration sans ammoniaque, l’agent alcalin utilisé est le MEA ou mono-éthanolamine. Il est considéré comme plus doux et moins agressif pour le cheveu mais est aussi moins efficace. Ainsi, selon le procédé choisi, l’ammoniaque ou le MEA va permettre d’ouvrir les écailles des cheveux pour y faire pénétrer les précurseurs à l’intérieur et libérer l’oxygène contenu dans l’oxydant. L’oxygène agit alors sur les pigments de mélanine pour éclaircir le cheveu et révéler les colorants artificiels se fixant sur ce dernier.
À savoir que lors de ce procédé, contrairement à l’ammoniaque, le MEA (actif de la coloration sans ammoniaque) ne s’évapore pas, et peut donc entrainer des démangeaisons. C’est aussi pour cette raison qu’une coloration à base de MEA est beaucoup moins odorante.

La coloration sans ammoniaque

Une coloration sans ammoniaque n’est pas pour autant plus naturelle. En effet, dans la plupart des cas l’ammoniaque est remplacée par de le fameux mono-éthanolamine (MEA) qui n’est autre qu’une dérivée de l’actif d’ammoniaque. Plus doux pour le cheveu, cette solution de coloration vous offrira une chevelure plus soyeuse.
Attention cependant à ne pas confondre la coloration sans ammoniaque avec la coloration végétale.

La coloration végétale

Enfin, la coloration végétale est une coloration plus naturelle puisqu’elle est faite à partir d’eau et de pigments extraits de plantes telles que le henné, la camomille ou encore le curcuma. Ce type de coloration ne pénètre pas dans le cheveu et donc l’abime moins. Le rendu sera une couleur naturelle, en revanche tout type de coloration nécessitant une oxydation préalable ne sera pas possible avec la coloration végétale. Ainsi, si vous souhaitez passer du brun au blond ou encore effectuer un balayage il faudra privilégier la coloration d’oxydation.
Ainsi, la différence entre une coloration sans ammoniaque et une coloration végétale est donc que la première n’est pas naturelle mais permet plus de choses en termes de couleur, et l’autre est naturelle et ne requiert pas d’oxydation préalable.

En conclusion, que ce soit avec ou sans ammoniaque, il n’y a pas un procédé de coloration meilleur que l’autre. Tout dépend de ce que vous souhaitez réaliser !


Retrouvez toute notre actualité sur notre page FACEBOOK !